Les pieds dans l’eau

Commentaires (0) Idées de Voyages, Où partir ?

Par Genevieve Brunet, journaliste et grande voyageuse

Fendre les flots, nager sans fin, remplir ses poumons d’iode… Pas besoin de traverser la planète pour échouer sur un littoral. Promenez votre doigt sur une carte d’Europe et vous ne verrez que du bleu. Vous rêvez de vacances pieds dans l’eau ? C’est la porte à côté.

Une île est un monde à part. Un univers en miniature, un petit bout de terre parti à la dérive qui se suffit à lui-même. Une île, c’est une manière d’être en pleine mer sans tanguer, c’est un bateau immobile. Une île évoque des histoires de pirates, de batailles navales, de commerce, de rivages gagnés ou désertés, de cartes marines. « On prête aux îles des états d’âme ou des caractères humains : elles aussi sont solitaires, paisibles, assoiffées, nues, désertes, inconnues, maudites, fortunées, parfois heureuses ou bénies » écrit Predrag Matvejevitch dans son Bréviaire méditerranéen. Chez Voyageurs, ce sont les îles heureuses que l’on préfère ! Petits jardins verdoyants flottant sur l’océan Atlantique, vigoureux îlots nordiques, archipels méditerranéens semés dans le sillage d’Ulysse : tout est prétexte à se lancer vers les estrans, les grèves, les digues, à ouvrir grand ses poumons, à se tremper les pieds sur de nouveaux rivages. On vous embarque ?

 

Plein Ouest et à peine à deux heures de décalage horaire pour débarquer dans un autre monde, un archipel au nom d’anticyclone : les Açores. Ce sont nos îles extrêmes, l’ultra-périphérie de l’Europe. Vous les voyez, tout là-bas, dérivant au beau milieu de l’Atlantique ? Vous prenez Lisbonne et vous tracez 1 500 km vers l’Ouest. Vous y voilà. En continuant tout droit, derrière l’horizon, vous arriveriez à New York. Certains voient les Açores comme les sommets émergés de l’Atlantide, Christophe Colomb y a trouvé une escale providentielle sur sa route de retour du Nouveau Monde. Au carrefour de l’Europe, de l’Amérique et de l’Afrique, les Açores, région autonome du Portugal, ont toujours été un lieu de passage, de melting-pot humain et de mélange des écosystèmes. Rayonner entre les trois plus belles îles de l´archipel est la meilleure façon de saisir cette diversité : lacs de cratères et végétation exotique à Sao Miguel, vignobles cascadant vers l’océan sur l’île de Pico, Faial et son célèbre Peter’s Café, rendez-vous des navigateurs… Chaque matin vous voit vous lever tôt pour avoir l’océan pour vous seul, comme un grand jeu mouvant. Au programme, balades en canoë, hébergements chaleureux, visites aux cétacés et arcs-en-ciel géants : l’immersion atlantique est totale. Au musée des baleiniers de Lajes do Pico, on vous racontera l’histoire de Moby Dick et peut-être même qu’avec un peu de chance, vous rencontrerez le Capitaine Achab et sa baleine blanche !

Plein Nord maintenant. Vous voulez bien du Viking et des embruns ? Ne rangez pas les chaussures bateau et ajoutez à la valise un recueil de contes… Direction les Orcades et les Shetlands, petites îles posées au nord du nez de l’Ecosse. Une contrée sauvage où les oiseaux migrateurs planent au-dessus des sites millénaires, où la grève est une sorte de no man’s land qui n’est ni mer ni terre. Un parcours unique qui démarre par une traversée en ferry et se poursuit par des navigations en sauts de puce vers des rivages de légende. Macareux et cormorans huppés, mystérieux alignements de tombes néolithiques et énigmatiques pierres levées. Comment ne pas fondre devant le petit port pittoresque d’Hemesdal, la longue plage échevelée de Dornoch, d’un romantisme si fou que Madonna y épousa Guy Richie, ou ces golfs plus verts que vert ? Vous sentez ce goût de tourbe et d’algues du whisky d’Old Pulteney, la plus septentrionale des distilleries écossaises à Wick ? Vous reprendrez bien aussi une petite tranche de saumon fumé. Et si vous ne pipez rien à l’accent gaélique des hôtes qui vous accueillent dans leurs auberges pittoresques, pas de souci : entre gens de mer et de norrois, on se comprend toujours !

Laissez maintenant glisser votre doigt sur la carte. Ripez vers le Sud. Vous en aviez tellement envie. Vous ne voyez qu’elle, cette large volute bleue qui focalise le regard, cette mer de pleins et de déliés : la Méditerranée… Un lac dont les confins, selon les sages de l’Antiquité, sont là où s’arrête l’olivier. Une mer intime et tourmentée qui bruisse encore de mythologies marines et de récits d’abordages, évoque la route de l’ambre et des épices et concentre tous les fantasmes de bains de mer, de plongeons, d’éclaboussures et de soleil ! Mais quelle Méditerranée ? Celle-ci, à portée de la main, pour un week-end de mi-saison à l’Alta Rocca, un hôtel de charme qui surplombe la pointe sud du golfe de Porto Vecchio avec pour tout programme un total-farniente à Palombaggia et Santa Giulia, les plages reines de la Corse du sud ? Dans une demeure d’hôtes chic, le Montebay Villa, avec vue sur la baie de Buljarica au Monténégro, là où le dernier bain de la journée prend un goût d’Eden ? Version tapis rouge et dance floor à Bodrum, ce Saint-Tropez turc des rives orientales dela Grande Bleue ?

Mais bien entendu, quand vous disiez mer, vous pensiez Mithridate, Lucullus et Pompée, et vous vous imaginiez déjà aux Cyclades, ce cercle de confettis semés sur la Mer Egée, scène de théâtre d’une Méditerranée ultime… Alors rendez-vous à Sifnos et Milos, deux îles préservées du tourisme de masse qui concentrent l’essence du rêve grec : petites tavernes au bord de l’eau, maisons de pêcheurs aux volets multicolores, eaux cristallines… Que vous ayez posé vos valises dans une chambre lilas de la petite résidence Aerina ou vos malles au magique Elies, qu’importe. Sous vos yeux s’étale un décor à plonger en « géopoétique » et à ne plus bouger. A se contenter de rouler dans sa main un galet ramassé sur la grève, à observer le ballet des bateaux, à grignoter des olives, à plonger dans la piscine en crevant la surface comme une feuille de papier, à somnoler bercé par le teuf-teuf des barcasses de pêcheurs, à deviner sous la surface de la mer la trace des courants et ce frémissement de l’eau qui indique le passage d’une sirène… Si les dieux grecs vivaient dans des îles, c’est bien qu’il s’agit de lieux privilégiés, des lieux où la procession des jours est plus lente.

Parce que les îles ont ce pouvoir magique : elles vous prennent en otage, vous envoûtent, vous figent dans un espace-temps et quand elles vous relâchent, vous n’êtes plus jamais le même…

 

 

Repérés pour vous

Une ville,  une île, un lac, une rivière, les idées de nos conseillers…

Choisir la Méditerranée et se sentir au bout du monde à Pantelleria ; prendre le temps de vivre dans les îles éoliennes ou les Cyclades ; en bateau profiter des criques et des plages désertes de Corse ; vivre la magie d’autrefois des « Grands Lacs » italiens ; réaliser un rêve de vacances à la nordique avec un cottage au bord de l’eau ; et pourquoi pas l’Arctique en goélette au milieu des icebergs…

 

Le Top Ten des chambres au fil de l’eau.

Coté mer ou coté rivière, sur pilotis ou sur une île : notre sélection de lieux à part pour ceux qui aiment les larges horizons.

 

1 – Norvège : Ambiance cabane de pêcheurs en « rorbuer » aux Lofoten.

2 – Irlande : Le Cliff House Hotel sur Ardmore Bay pour un bol d’air iodé.

3 – Italie : La Casa Angelina sur la côte Amalfitaine, refuge chic & design à flanc de falaise.

4 – Russie : L’hôtel Anastasia au bord du lac Baikal, inédit.

5 – Turquie : Le Sumahan Hotel sur les rives du Bosphore, de jour comme de nuit.

6 – Finlande : Le village Lakefaord, des cottages au bord d’un lac pour le trip chalet à la nordique.

7 – Croatie : Les îles en bateau. En tribu !

8 – Grèce : De plain-pied sur la Méditerranée au Grand Hotel Poseidonion à Spetses.

9 – Italie : Le Tremezzo Palace pour le grand jeu à deux du côté des Grands Lacs.

10 – Portugal : La Quinta Nova et le Douro pour terrain de jeux.

 

 

 

LE TOP TEN « LES PIEDS DANS L’EAU »

 

1-CHYPRE

Thalasso des dieux à l’Anassa, l’essentiel du luxe.

8 jours > 2 000 €/ pers.

L’Anassa, qui signifie “reine” en grec ancien, rend en ce lieu hommage à l’élégance et au raffinement. D’architecture aux influences grecques et romaines, panachée de mosaïques, fresques et coupoles byzantines, cet hôtel vue mer, d’une quiétude absolue, invite à l’art de vivre. Après les plaisirs de la mer, faites-vous bichonner au spa !

 

2-Corse

Murtoli ou les bergeries corses oubliées…

5 jours > 1 500 €/ pers.

Entre Bonifacio et Propriano, une propriété unique en Corse avec 12 demeures de caractère et bergeries, rénovées avec goût et qui conservent l’esprit rustique et authentique du maquis. Le décor environnant est grandiose et hors du temps, entre maquis corse, rivières, dunes, criques et plages désertes. Calme absolu et nature pure… Un paradis à réserver très longtemps à l’avance.

 

3-Finlande

Un cottage au bord de l’eau.

8 jours > 1 050 €/ pers.

Le site est situé sur le territoire de Tahko sur les rives pittoresques d’un lac bordé de forêts vierges. Paradis des pêcheurs qui trouveront ici des eaux très poissonneuses, la région est réputée pour la pureté de ses eaux et l’importante faune qui serpente les alentours. Les paysages se caractérisent par de généreuses forêts de conifères, des îles rocailleuses, des rivières translucides…

 

4-Grèce

Sifnos & Milos, les Cyclades secrètes.

11 jours > 1 350 €/ pers.

Après une rapide parenthèse à Athènes, votre itinéraire vous mènera dans un petit coin préservé des îles Cyclades : Sifnos et Milos. Des îles où il fait bon prendre le temps de flâner, de regarder…et de se baigner. Les tavernes au bord de l’eau et la mer cristalline, à volonté ! 11 jours pour goûter la douceur de vivre insulaire.

 

5-Groenland

Naviguez en goélette dans la baie de Disko.

13 jours > 5 250€/ pers.

Embarquez à bord du  Rembrandt van Rijn, votre goélette trois-mâts, un bateau à taille humaine de 34 passagers pour un programme plus souple. Goûtez au plaisir de la navigation parmi des icebergs à la dérive, glaces sculptées par la mer et le vent tout en longeant d’immenses fronts glaciaires. Escales quotidiennes avec nos guides francophones pour découvrir coutumes et traditions.

 

6-Italie           

Salina, une île nature et le temps de vivre.

8 jours > 1 230 €/ pers.

Salina est un enchantement qui vous saisira dès votre arrivée tant l’île ressuscite les saveurs d’une Italie authentiquement méditerranéenne avec ses maisons de pêcheurs colorées et ses criques découpées. La moins touristiques des îles éoliennes arbore aussi la plus belle végétation. Rien de guindé, pour cette adresse qui joue la carte des valeurs sûres.

 

7-Italie

Criques et lagunes en Sardaigne.

11 jours > 1 700 €/ pers.

Cet itinéraire vous emmènera des calanques et îles du nord, aux sentiers et bergers du centre et enfin aux lagunes et dunes du sud, un parcours sur une île qui offre un cadre unique aux baigneurs ou aux marcheurs amoureux de nature préservée. Profitez-en pour vous faire un parcours gastronomie et traditions culinaires, les «mamas» sardes vous concocteront une des spécialités du pays.

 

8-Monténégro

A l’abri des regards à l’Aman Sveti Stefan.

4 jours > 2 000 €/ pers.

Certaines adresses se « chuchotent » dans le cercle des voyageurs les plus exigeants… L’Aman Sveti Stefan est l’un des derniers fleurons du groupe Aman qui a choisi l’un des plus beaux décors de l’Adriatique pour asseoir son adresse : l’ancienne forteresse de Sveti Stefan, perché depuis le 15e siècle sur sa presqu’île et bordée d’une mer cristalline. Un rêve de Méditerranée, un lieu à part !

 

9-Norvège

Croisière au Spitzberg et l’Ile Blanche.

10 jours > 5 250€/ pers.

Le froid, le silence, l’isolement : le voyage revêt ici une dimension intérieure où la solitude nourrira votre découverte. Territoire jadis réservé aux trappeurs et aux chasseurs de baleines, ce coin isolé de Norvège s’ouvre peu à peu au tourisme mais garde toujours un parfum d’aventure. Objectif : morses, phoques, baleines et ours blancs !

 

10-Turquie

Une Turquie nature en famille.

10 jours > 1 350 €/ pers.

La plage, mais pas seulement ! Cet itinéraire privilégie la découverte d’un littoral préservé, à l’abri des foules. Le voyage débute à Dalyan, pour rejoindre la très sauvage péninsule de Datça. Un secteur de la côte protégé pour la beauté de son littoral mais aussi pour son arrière-pays qui abrite des cascades limpides et des petites routes escarpées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.