Choisir son lit…

Commentaires (0) Agenda culturel, Le Mag

  • CSL1
  • CSL2
  • CSL3
  • CSL4
  • CSL5
Par Genevieve Brunet, journaliste et grande voyageuse

Comme on fait son lit… on voyage ! Pour les vrais amoureux des hôtels, leur chambre est une destination en elle-même. On choisit une destination autour d’une adresse parce qu’on est curieux de découvrir une ambiance, une vue, un détail. Celui qui fera toute la différence…

Postboks, Norvège. 7 septembre

C’est peut-être la photo de la porte, laquée bleu turquoise et cernée de pots de fleurs de guingois, qui vous avait décidé à choisir le Solstrand. Depuis le débarcadère de l’Express côtier à Bergen, il ne vous avait fallu que 30 minutes à travers la campagne pour déboucher sur le Bjørnefjord, avec l’impression d’avoir été parachuté sur une autre planète. Trois filles aux cheveux presque blancs de blondeur en tablier immaculé et corset vert s’étaient emparées de vos valises en riant jusqu’à une chambre à haute charpente qui sentait le pin. Du balcon on voyait le glacier de Folgefonna, la pelouse qui cavalait jusqu’à l’eau et la gloriette du jardin. En fait la façade de l’hôtel n’était pas bleue mais jaune soleil. Cette ancienne résidence privée de riches marchands de Bergen à l’ambiance champêtre, composée de plusieurs maisons de bois réparties au sein d’un grand parc, avait des allures de maison de famille. Vous vous étiez installé dans une méridienne en rotin avec un livre mais l’air était si pur que vous vous êtes contenté de respirer. C’est ça, exactement, que vous imaginiez.

Amalfi, Italie. 14 avril

Il en est des hôtels comme des gens. A peine les a-t-on croisés que l’on a l’intime conviction qu’une belle histoire se prépare. Amour, amitié… Peut-on aimer un hôtel d’amour ? Prenez « Ca’ Pa’ » par exemple, cette Casa Privata plantée comme un nid d’aigle sur la Côte amalfitaine. Pourquoi est-elle irrésistible ? Peut-être parce qu’elle ne cherche pas à l’être, qu’elle ne se donne pas au premier venu, demande l’effort de gravir une longue volée de marches pour vous hisser au bord de la falaise dans un jardin enchanté ; parce que les chambres plongent sur l’une des vues les plus époustouflantes de cette Italie du Sud ; qu’Angela pose sur la longue table d’hôtes éclairée de lampions, sous la tonnelle, les plus fantastiques pâtes qui soient ; que les chambres n’ont rien de design ni d’historique mais qu’on s’y sent bien ; que la maison ne cherche pas à avoir du style mais qu’elle a du chien. Pourquoi tombe-t-on amoureux d’un hôtel ? Pour toutes ces raisons-là…

Sur le Bosphore, Istanbul. 9 juin

Il y a dix ans jour pour jour que nous nous sommes mariés (ding, ding, dong) alors on a décidé de s’offrir un vrai week-end en amoureux, de ceux où l’on ne sort pas de la chambre pour mieux se regarder dans le blanc des yeux. Ce qu’il nous fallait, d’abord, c’était une vue ! Nous avions longuement hésité : les terrasses plongeant sur la Grande Bleue et le luxe design du Casadelmar à PortoVecchio, ou alors les échappées sur l’archipel de la Maddalena du Capo d’Orso, ancré dans la baie tranquille de Cala Capra en Sardaigne ? Finalement, emportés par notre élan, nous voici au Sumahan d’Istanbul ! Côté vue, on ne pouvait pas rêver mieux : des fenêtres de notre chambre, et même depuis la baignoire dans la salle de bains, on voit le fleuve tirer son trait d’union entre Orient et Occident et faire glisser les ferrys comme sur un plateau. La nuit, le pont du Bosphore nous envoie des gerbes de lumières tandis que la cheminée de notre chambre crépite. Nous sommes sortis de l’hôtel pour nous promener dans le quartier de Çengelköy avec ses maisons de bois et ses restaurants de poissons, nous avons emprunté le bateau de l’hôtel pour découvrir l’autre rive et le vieux Istanbul mais nous n’avions qu’une envie : rejoindre notre nid au cœur de cet éden néo-industriel imaginé dans une ancienne fabrique d’alcool du 19ème siècle ; retrouver notre chambre immaculée, grande ouverte sur ce panorama mouvant. Pour un «anniversaire avec vue» c’est une réussite…

Majorque, La Residencia. 13 mars

Peut-on faire plus amoureuse et plus difficile que moi en matière d’hôtels ? Mes agendas sont bourrés d’articles de magazines que je découpe depuis l’adolescence… A force, j’ai fini par acquérir, dirons-nous, une certaine expertise. On pourrait même me qualifier de maniaque, voire d’obsessionnelle… Rien ne résiste à mon œil de lynx, ni les pseudo hôtels design, ni les palaces historiques qui saisissent ce prétexte pour vous faire dormir sur une literie d’époque, et encore moins les établissements high-tech qui lésinent sur l’insonorisation ! Comment ça, je suis trop exigeante ? Pas du tout, je pourrais vous en citer des dizaines. Tenez : en Espagne, vous me verrez toujours ravie de poser mes valises au Marqués de Riscal, je ne résiste pas à ces vagues d’acier futuristes plantées au milieu des vignes du Rioja, ni aux crus époustouflants de son bar. Là, vous me surprenez à la Residencia de Majorque. Mon refuge. Je ne me lasse pas de bouquiner, cachée dans l’une ou l’autre des cours parfumées à la fleur d’oranger de ce manoir cosy où le service touche à la perfection. Je ne déteste pas non plus jouer ma Reine Victoria dans les salons du Jardins do Lago de Madère, une quinta au charme très british blottie dans un parc époustouflant. Mais nous parlons, nous parlons et vous vouliez savoir quel est mon hôtel préféré ? Mais c’est… le prochain bien sûr ! Celui pour lequel, bientôt mon coeur de battre va s’arrêter.

 

LE TOP TEN « CHOISIR SON LIT »

 1- Italie
Séjourner à l’Hotel de Russie, l’adresse mythique de Rome.
4 jours > 1 030 €/ pers.

Une adresse rare : le raffinement à l’italienne et le charme champêtre d’un palais en campagne tout en étant au coeur de Rome. Un hôtel qui fait parti du cercle restreint des adresses où il est de bon ton d’avoir ses quartiers parmi les happy few de la planète, et, qui traverse les modes et les époques sans jamais ternir son attrait.

 

2- Espagne
Art de vivre andalou au sein de deux adresses confidentielles.
8 jours > 1 050  €/ pers.

Prenez l’un des plus chics palais de Séville, El Corral del Rey, et conjuguez-le d’un séjour chic et champêtre dans une authentique hacienda andalouse, San Rafael. Un site d’où l’on a du mal à s’échapper malgré sa proximité de Séville et de Jerez. Et pourtant qu’il serait dommage de ne pas s’aventurer au gré des jolies routes et des villages blancs…

 

3- Grèce
Santorin, à l’abri des regards dans un univers très privilégié.
8 jours > 3 000 €/ pers.

Le décor donne le ton…. Une route en lacet vous mène à Oia, village majestueusement dressé sur son pic rocheux, la mer Egée pour horizon premier. Vient ensuite, le Mystique Resort, ermitage à flanc de falaise dont les 18 chambres et suites sont creusées à même la roche et dévoilent le meilleur des Cyclades tout en repensant le style traditionnel dans un élan plus contemporain. Un site apaisant.

 

4- Italie
Retraite de charme perchée sur l’une des collines de Florence.
4 jours > 530  €/ pers.

La longue allée qui serpente le parc séculaire et mène à la majestueuse villa d’Il Salviatino donne le ton : vous aurez l’occasion ici, non seulement de découvrir l’incontournable Florence, mais aussi de vous poser dans un lieu à part, pour flâner dans les jardins, ou savourer la vue sur les dômes et clochers de la vieille ville depuis la terrasse.

 

5- Suède
Un rêve nordique à vivre en famille en Dalécarlie !
8 jours > 1 300 €/ pers.

Après une incursion urbaine à Stockholm, ce voyage vous plongera dans les paysages et les folklores de la pittoresque « Dalarna » suédoise. Vous élirez domicile « chez vous » au sein d’un chalet de bois en bordure de lac. Après le plein de plongeons et de balades, votre voyage prendra la direction du sud pour rejoindre un hôtel au charme intemporel où le vieux chêne veille au lieu depuis près de 500 ans…

 

6- Portugal
Des paysages spectaculaires, Madère surgie du fond des mers.
8 jours > 1 400 €/ pers.

Au-dessus de Funchal, surplombant la baie au sein d´un jardin tropical, les  bungalows sur piliers  du Choupana Hills sont construits en bois et en pierre et se répartissent à flanc de coteau parmi une végétation luxuriante. Une atmosphère « zen » et reposante se dégage de la décoration ethnique aux influences asiatiques et africaines.

 

7- Irlande
Romance à l´Ashford Castle, l’un des plus beaux châteaux d’Irlande.
4 jours > 900  €/ pers.

Vous rêvez de fouler les traces des lords et célébrités? Bienvenue à Ashford Castle, l´un des joyaux de l´hôtellerie irlandaise, paisiblement dressé au coeur d´un parc de180 hectareset le long des eaux brumeuses du Lough Corrib. Aux élégantes chambres au mobilier médiéval et salle de bain de marbre, se succèdent escaliers de chêne sculpté et boudoirs tamisés…

 

8- Espagne 
Se réfugier à Majorque dans l’un des hôtels les plus renommé au monde.
4 jours > 790 €/ pers.

À deux pas du bleu azur de la Méditerranée, le charmant village de Deià et les imposantes montagnes de la sierra Tramuntana forment le merveilleux décor de l’un des hôtels les plus renommés au monde, La Residencia.

 

9- Russie
Saint Pétersbourg, dans la légende du Grand Hotel Europe.
4 jours > 1 400  €/ pers.

Aujourd’hui membre de la célèbre chaîne « Orient-Express », cette adresse fait partie intégrante depuis plus de 130 ans de l’histoire de Saint Pétersbourg. Vous retrouverez ici tout l’art de vivre d’un grand palace. L’adresse revendique d’ailleurs avec fierté de compter royautés et célébrités parmi ses hôtes de passage.

 

 10- Autriche
Séjourner au Sacher, le palace mythique de Vienne.
3 jours > 650  €/ pers.

En face de l´Opéra, une institution de la vie viennoise fondée par le fils du créateur de la Sachertorte, Eduard Sacher. Hôtel ouvert en 1876 et tenu depuis 1934 par la même famille. Décoration Grand Siècle de couleurs vives et de marbre. Chambres luxueuses et équipées d´un grand confort, ornées de peintures originales et d’antiquités dans un parfait style 19e.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.