Marcher dans les Annapurna

Commentaires (0) Carnet de voyage, Voyages intérieurs

  • Annapurna01©Céline Ravier
  • Annapurna02©Céline Ravier
  • Annapurna03©Matthieu Ricard - Karuna Shechen
  • Annapurna03©Matthieu Ricard - Karuna Shechen
« Himalaya : La Mecque de l’alpinisme, un nom qui m’a toujours fait rêver. Népal : un choc émotionnel très fort. Marcher dans les Annapurna c’est mettre un pied devant l’autre, certes, mais du fait des rencontres, c’est aussi marcher humainement. En décidant de partir randonner dans les Annapurna, j’ai compris le sens du mot respect : respect pour ces populations dignes malgré une vie rude, respect pour la nature qui nous tolère et pour la montagne qui accepte ou non de nous laisser avancer vers ses sommets. Chaque jour de randonnée me rend à mon silence, ce bien précieux et trop rare qui permet de se retrouver face à soi même, et apporte la même question : malgré mon goût pour l’effort physique, en serai-je capable ? Plus que l’ambition du corps, c’est celui de l’âme qui prend ici sa valeur. J’ai la sensation que chaque parcelle d‘ombre en moi, cherche par l’effort et l’altitude à resurgir à la lumière de ma conscience. L’aspect absurde du quotidien n’a plus de prise, et face à ces sommets himalayens mythiques et sacrés, je redécouvre une totale plénitude. »

Témoignage de Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.